CIE ALFRED ALERTE - Compagnie de danse contemporaine en milieu rural
L'ASSOCIATION ADJAC
L’Association Des Jeunes Artistes Contemporains a été fondée en 1990 avec pour objectif de promouvoir toutes les formes artistiques et plus particulièrement la danse contemporaine, les arts de la rue, les arts graphiques et visuels.
 
Une des principales activités de l’association est centrée autour de la Compagnie Alfred Alerte, compagnie de danse contemporaine implantée en milieu rural dans la Nièvre.
  
LA COMPAGNIE ALFRED ALERTE

Depuis la fondation de l’association, la compagnie a développé un travail artistique régulier autour de plusieurs axes :

- La création et la diffusion, avec un répertoire de spectacles se déclinant aussi en petites formes, adaptables à tous lieux, publics, festivals, pour lesquels la compagnie est régulièrement sollicitée

- La sensibilisation et les actions de médiation culturelle autour des spectacles du répertoire de la compagnie

Autour  de la création, le souhait de la compagnie reste de créer des ponts avec le public et de partager des expériences artistiques et humaines autour des spectacles du répertoire et d'une démarche de création.

Accompagnant la création variée de pièces de danse « contemporaine » sous forme de spectacles vivants, de travail photo et vidéographique, la compagnie organise des débats et des rencontres avec les artistes, sensibilise les publics à la danse et partage ses expériences artistiques et humaines sous diverses formes : interventions artistiques, rencontres, répétitions publiques, work in progress, stages, master-class, etc.

Crédits photos : Pierre Chancy, Thomas Guyenet, Sébastien Bocos

Créée en région parisienne en 1990 et implantée au début des années 2000 à la Bergerie de Soffin, la compagnie cherche avant tout à faire découvrir la danse et la rendre accessible à tous en créant des ponts avec le public.

Elle le fait à travers la création variée de pièces aux esthétiques et univers contrastés dans lesquelles le désir de complémentarité et le mélange des disciplines ont la part belle.

Avec Alfred Alerte les spectacles se suivent mais ne se ressemblent pas malgré une écriture spécifique, originale, à son image…

Autour de la création, le souhait de la compagnie est avant tout de partager des expériences artistiques et humaines autour de la danse contemporaine à travers toutes ses formes d’expression.

Cette volonté de démocratiser la danse auprès des publics se retrouve notamment à travers les nombreuses actions de médiation culturelle et de transmission menées par la compagnie, actions qui sont toujours en lien direct avec les spectacles afin de faire partager une démarche artistique de création.

De 2006 à 2013 la compagnie a mené un important travail de terrain en Martinique lors de résidences régulières en s'adressant aussi bien au public scolaire qu'à des publics dits spécifiques (autisme, polyhandicap, handicap moteur, déficiences mentales, troubles du comportement, enfants en difficulté, prisonniers…) et ce grâce au soutien financier de la DAC Martinique.

Crédits photos : Carlos Ania, Mostafa Ahbourrou

Depuis 2006 la compagnie développe davantage cet axe de médiation culturelle auprès des publics spécifiques :  enfants autistes, handicapés mentaux, handicapés moteurs, accidentés de la route, enfants en difficulté ou retirés des familles, classes CLISS, SEGPA, polyhandicapés, prisonniers...

Les objectifs de ses interventions artistiques sont multiples. Elles permettent de mettre en lumière et en valeur les possibilités physiques de chaque participant et les adapter à la production d’un acte dansé, exploiter la gestuelle découlant du handicap de chacun, révéler à chacun des qualités imperceptibles, faire prendre conscience à chaque individu de son propre corps et du corps de l’autre à travers le travail de danse contact en duo ou en groupe, faire changer le regard des valides sur les personnes souffrant de déficiences quelles qu’elles soient en mettant en valeur les capacités de chaque « interprète ».

En 1998, Alfred Alerte fait l’acquisition de la Bergerie de Soffin (Nièvre) avec l’intention d’y implanter sa compagnie et ses activités, mais aussi de développer des projets artistiques de création, diffusion et médiation.

Il envisage alors de faire de ce lieu un carrefour d’accueil pour les artistes et le public ainsi qu’un centre de rayonnement artistique au niveau local, régional, national et international.

 
L’originalité et la richesse de ce projet reposent sur la participation active des habitants au développement de leur territoire, en corrélation avec la mise en valeur du potentiel créatif des artistes invités. Le potentiel humain et artistique combiné à l’audace et la volonté sont les moteurs du développement de ce lieu de vie ayant pour but de promouvoir des formes artistiques variées.

En 2005 la Bergerie accueille la première édition du Festival Chemins des Arts,un festival de danse en milieu rural.
Depuis  2006 la Bergerie se veut être un lieu de vie pour la création artistique en milieu rural, un centre d’accueil rayonnant et un carrefour culturel pour les artistes et le public.

Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.
Nièvre / La Bergerie de Soffin fête ses 10 ans / France 3 Bourgogne

Un important travail de développement culturel territorial est ainsi mené à la Bergerie de Soffin, en milieu rural, à travers des rencontres dansées entre générations, des soirées débat sur la création chorégraphique, des journées découverte autour des danses traditionnelles ou du rapport entre danse et handicap, ou encore avec le rendez vous incontournable des stages d’été fin juillet qui réunit pendant une semaine une centaine de personnes de milieux sociaux variés venant s’initier à tous les styles de danse, du hip au hop au tango en passant par la danse contact, la danse africaine ou la capoeira…

A travers sa volonté de faire connaitre la danse et la vulgariser, la compagnie fait découvrir tous les ans d’autres regards, d’autres approches, d’autres techniques, d’autres sensibilités en invitant des artistes du monde entier à venir faire partager leur univers artistique lors du festival Chemins des Arts, festival de danse en milieu rural ayant lieu depuis 2005 le dernier week end de juillet.

Une manière originale de dynamiser la campagne nivernaise en provoquant des rencontres entre artistes de tous horizons et habitants du canton. Pendant trois jours se succèdent des propositions singulières, véhiculant de l’audace, des émotions, des frissons dans un esprit de partage et de convivialité. 

CARNETS DE CAMPAGNE DU 14 DECEMBRE 2012 / EMISSION DE PHILIPPE BERTRAND SUR FRANCE INTER
Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.



Assistant de création de site fourni par  Vistaprint