CIE ALFRED ALERTE - Compagnie de danse contemporaine en milieu rural
SIGNE!
(Signons, signez)

De la danse à la transe il n'y a parfois qu'un pas, une frontière que l'on franchit pour de multiples raisons mais souvent parce que l'on est seul, enfermé dans son monde.
C'est cet enfermement mental ou physique qu'Alfred Alerte et Lucie Anceau abordent depuis un certain nombre d'années dans leur travail de création.
Pour ce nouvel opus, ils renversent les rôles et questionnent notre rapport au son et au silence, en évoquant ce handicap invisible qu'est la surdité.

Qu'est-ce qu'écouter ? 
Qu'est-ce qu'entendre ? 
Qui est sourd ? 
Qui peut s'ouvrir à l'autre bien qu'il soit différent ? 
Qu'est-ce qui relie les solitudes ?
Comment réconcilier les contraires ? 

L'objet du spectacle est avant tout de donner l'envie de découvrir, de traverser les frontières qui nous séparent, en allant tout simplement vers l'autre.

Chorégraphie : Alfred Alerte et Lucie Anceau
Interprétation : Lucie Anceau
Apport en LSF : Christophe Guilhaumon
Création lumières : Hervé Bontemps
Photographies : Carlos Ania, Mostafa Ahbourrou, Pierre Chancy

Photographies de Carlos Ania 

Photographies de Mostafa Ahbourrou 

Photographies de Pierre Chancy


DESACCORDES

Désaccordés est un duo revisitant tous les types de handicaps moteurs abordés au travers de nos expériences en danse intégrée.
S’inspirer du public handicapé c’est avant tout partir à la recherche d’un état de corps, être en quête de sensations physiques fortes et troublantes.
Vivre la sensation du corps brisé est un défi pour tout danseur, une mise en danger permanente par la perte de repères. 
Nous nous servons ainsi d’un certain nombre de contraintes physiques imaginaires pour aborder la segmentation, la dislocation, le lâcher prise, l’abandon afin de créer une nouvelle manière de se libérer, laisser libre cours à sa créativité dans le mouvement, au delà des contraintes.
Cette pièce traite indéniablement du corps meurtri et de toutes les possibilités que ce dernier offre au niveau du mouvement authentique. 
Elle propose ainsi une recherche subtile sur la physicalité liée au handicap à travers une danse qui ne se veut ni illustrative ni démonstrative mais au cœur des sensations et émotions...
Une proposition engagée et dérangeante qui prend nécessairement le spectateur à parti et ne le laisse pas indemne....

Chorégraphie, scénographie et interprétation : Alfred Alerte et Lucie Anceau
Musiques : Yann Tiersen, Henri Torgue, Armand Amar, Dan Romen et Ben Zeitlin
Création lumières : Hervé Bontemps
Photographies : Carlos Ania


RENCONTRES

Appartement / autonomie / confiance / différence… 
Des mots clé qui nous ont accompagnés tout au long des répétitions au foyer Marc Gentilini à Villeneuve sur Yonne  depuis le mois de février 2012.
La mémoire a régulièrement fait défaut, joué des tours mais pourtant l’histoire s’est construite et la force des relations tissées au fil du temps nous a mené vers la création d’un véritable spectacle. 
Pas de voyeurisme, pas d’apitoiement ou de compassion.
Les valides deviennent le temps d’une danse les jambes et la tête de ces corps meurtris qui apprennent progressivement à s’accepter tels qu’ils sont malgré les traumatismes et les peurs. 
Les histoires individuelles remontent à la surface pour faire de nos différences des forces face à l’inconnu. 
Un beau défi que nous sommes fiers de présenter aux yeux de tous après l’avoir fait murir dans le secret pendant six mois. 
Une belle aventure artistique et humaine que  nous souhaitons faire partager aujourd'hui au plus grand nombre...

Chorégraphie : Alfred Alerte et Lucie Anceau
Interprétation : Alfred Alerte, Lucie Anceau, Emmanuel Philouze, Ali Torqui
Musiques : Al Tarba,  Francesco Geminiani, Bach, Bourvil, Vivaldi, Patrick Watson, Alberto Iglesias, Antony and the Johnsons, Nat King Cole 
Photographies : Florent Fournier


POIGNEE DE TERRE / GANTS DE VELOURS

Forte de son implantation en milieu rural, la Compagnie Alfred Alerte s’est lancée le défi de travailler avec les éléments qui l’environnent en créant une pièce pour danseurs, agriculteur et tracteur.
 
Ce projet issu des relations tissées au fil du temps avec les paysans locaux autour du projet de la Bergerie de Soffin, lieu de vie pour la création artistique en milieu rural, cherche avant tout à montrer que dans l’AgriCulture il y a bien de la Culture, au sens artistique du terme.
 
Ainsi trois "drôles de dames" vêtues avec élégance sont associées à un paysan nivernais et son tracteur pour créer à travers leur danse un hymne poétique en hommage au monde rural.

Masculin et féminin, agriculteur et danseuses, s’unissent pour composer un ballet "rur’bain" où machine et êtres humains sont en parfaite symbiose.

Chorégraphie / Alfred Alerte
Scénographie, décor / Alfred Alerte
Interprétation / Lucie Anceau, Aurore Castan Ain, Pascal Ragon, Annamirl van der Pluijm
Aménagement du tracteur / Alfred Alerte, Jean François Ragon, Pascal Ragon, Virgile Vaurette
Univers sonore / Alfred Alerte, Lucie Anceau
Costumes / Alfred Alerte, Lucie Anceau
Photographies / Sébastien Bocos
Musiques / Henri Salvador , Kimmo Pohjonen, Alberto Iglésias, Yann Tiersen, Goran Bregovic, Zibgniew Preisner, Schubert, Eric Satie, Motion Trio


UNE VIE.FRIDA KAHLO
Dans mon cœur, dans ma folie, dans mon rêve

Frida Kahlo décédée en 1954 à l’âge de quarante sept ans est une figure emblématique de l’art mexicain.
Sa vie de souffrance physique et psychique a animé son œuvre de peintre avant gardiste.
Ne disait elle pas: « Je n’ai jamais peint de rêves, j’ai peint ma réalité. » et André Breton d’ajouter « c’est un ruban autour d’une bombe. »
Loin de la folie, elle a toujours tenté de triompher de ses propres contradictions.
L'histoire de sa vie autant que son univers pictural restent des moments extraordinaires et bouleversants. 
Cette peintre résistante à tous niveaux est bien vivante dans nos mémoires.
 
Chorégraphie, scénographie : Alfred Alerte
Interprétation : Lucie Anceau et Alfred Alerte
Création lumières : Hervé Bontemps
Création sonore : Eliott Hémery
Voix off : Valérie Fontaine, Javier Castello
Prise de son : Stéphane Brunclair
Technique : Sylvain Marguerat
Costumes : Catherine Bourson
Fabrication des panneaux : Mouna Mnouar
Photographies : Jean Louis Saiz

 
RESURGENCES

Résurgences fait référence à la mémoire, aux souvenirs qui rejaillissent dans la vie de chacun.
L'enfance refait ainsi lentement surface avec les images plus ou moins floues qui lui sont associée.
Le mouvement se met alors au service de la mémoire à travers une écriture organique, fluide, à fleur de peau.
Les bambous deviennent support d'un langage à la fois intime et universel, suscitant à la fois force et fragilité, tension et légèreté.
 
Résurgences a vu le jour suite à deux résidences de création au CMAC, Scène Nationale de Fort-de-France, grâce au soutien de la DRAC Martinique. Créé en décembre 2007 à l'Espace Michel Simon à Noisy le Grand cette pièce a été présentée en Martinique en avril 2008 dans le cadre de la 5e Biennale de la Danse de Fort de France puis en décembre 2009 à l'Artchipel Scène Nationale de Guadeloupe.
 
Chorégraphie et scénographie : Alfred ALERTE
Collecte des souvenirs et dramaturgie : Noémie de la BLACHE
Plasticien : HABDAPHAI
Danseurs : Alfred ALERTE, Lucie ANCEAU
Création musicale : Alfred ALERTE d'après des musiques de Hugues de Courson et Ahmed el Maghraby (Mozart l'Egyptien), Clint Mansell (Requiem for a dream), l'Ensemble Micrologus (Damor Cantando), David Walters
Création lumières : Hervé BONTEMPS
Création vidéo : Manon PREVOST
Costumes : Catherine BOURSON
Regard extérieur : Annamirl VAN DER PLUIJM, Hervé BONTEMPS
Photographies : Didier PALLAGES
 
Une création subventionnée par la DRAC Martinique
Avec le soutien du CMAC Scène Nationale de Fort-de-France, de l'Espace Michel Simon à Noisy le Grand, de l'Abbaye de Corbigny, du Pacifique CDC de Grenoble, de la MCNN de Nevers et de la Bergerie de Soffin







Assistant de création de site fourni par  Vistaprint