CIE ALFRED ALERTE - Compagnie de danse contemporaine
CONTACTS
Cie Alfred Alerte
Siège social : Bergerie de Soffin 58700 AUTHIOU
Adresse de correspondance : 15 rue Jean Jaurès
77186 NOISIEL
06 81 47 12 68
 
Lucie ANCEAU
assistante
06 68 15 98 18
 
L'ASSOCIATION ADJAC ET LA COMPAGNIE ALFRED ALERTE
 
L’Association Des Jeunes Artistes Contemporains a été fondée en 1990, par Alfred Alerte avec pour objectif de promouvoir toutes les formes artistiques et plus particulièrement la danse contemporaine, les arts de la rue, les arts graphiques et visuels.
 
Une des principales activités de l’association est centrée autour de la Compagnie Alfred Alerte, implantée en région parisienne et en Bourgogne. Elle crée et diffuse ses spectacles avec le soutien des tutelles et notamment celui de la DRAC MARTINIQUE depuis 2006.
 
La compagnie réalise également un important travail de sensibilisation des publics et de médiation culturelle à travers différents projets menés en partenariat avec les structures culturelles et associatives autour des spectacles du répertoire.
 
En 1998, Alfred Alerte fait l’acquisition de la Bergerie de Soffin (Nièvre) avec l’intention d’y implanter sa compagnie et ses activités, mais aussi de développer des projets artistiques de création, diffusion et médiation.
Il envisage alors de faire de ce lieu un carrefour d’accueil pour les artistes et le public ainsi qu’un centre de rayonnement artistique au niveau local, régional, national et international.
 
L’originalité et la richesse de ce projet reposent sur la participation active des habitants au développement de leur territoire, en corrélation avec la mise en valeur du potentiel créatif des artistes invités. Le potentiel humain et artistique combiné à l’audace et la volonté sont les moteurs du développement de ce lieu de vie ayant pour but de promouvoir des formes artistiques variées.
 
En 2005 la Bergerie accueille la première édition du Festival Chemins des Arts, un festival de danse en milieu rural. Avec la collaboration de Lucie Anceau, dès 2006, Alfred Alerte fait de la Bergerie un lieu de vie pour la création artistique en milieu rural, un centre d’accueil rayonnant et un carrefour culturel pour les artistes et le public.

En 2012 la 8e édition du festival aura pour thématique DANSER LA DIFFERENCE.

Depuis la fondation de l’association, la compagnie a développé un travail artistique régulier autour de plusieurs axes :
- La création et la diffusion, avec un répertoire de spectacles se déclinant aussi en petites formes, adaptables à tous lieux publics, festivals, pour lesquels la compagnie a déjà été sollicitée.
 
- La sensibilisation et les actions de médiation culturelle
Autour  de la création, le souhait de la compagnie reste de créer des ponts avec le public et de partager des expériences artistiques et humaines autour des spectacles du répertoire.

Accompagnant la création variée de pièces de danse « contemporaine » sous forme de spectacles vivants, de travail photo et vidéographique, la compagnie organise des débats et des rencontres avec les artistes, sensibilise les publics à la danse et partage ses expériences
artistiques et humaines sous diverses formes : interventions artistiques, rencontres, répétitions
publiques, work in progress, stages, master-class, etc.

Depuis 2006 la compagnie développe  un important travail de médiation culturelle auprès des publics spécifiques : enfants autistes, handicapés mentaux, handicapés moteurs, accidentés de la route, enfants en difficulté ou retirés des familles, classes CLISS, SEGPA, polyhandicapés, prisonniers...

Les objectifs de ses interventions artistiques sont multiples. Elles permettent de mettre en lumière et en valeur les possibilités physiques de chaque participant et les adapter à la production d’un acte dansé, exploiter la gestuelle découlant du handicap de chacun, révéler à chacun des qualités imperceptibles, faire prendre conscience à chaque individu de son propre corps et du corps de l’autre à travers le travail de danse contact en duo ou en groupe, faire changer le regard des valides sur les personnes souffrant de déficiences quelles qu’elles soient en mettant en valeur les capacités de chaque « interprète ».

LES ARTISTES ASSOCIES

AURORE CASTAN AIN
Danseuse et chorégraphe

Médaillée d’or du conservatoire national de Troyes en jazz, elle se forme ensuite à l'Institut de formation professionnelle de Rick Odums et rentre dans la compagnie Tatoo de Florence Meregalli.
Passionnée par le théâtre elle se forme en parallèle au clown. En 2007 elle intègre la compagnie Icosaèdre de Marilen Iglésias Breukler et la compagnie Le Guetteur de Luc Petton. 
Elle crée sa propre compagnie, Kalijo, en 2006.
Elle travaille depuis 2011 avec la Cie Alfred Alerte sur le projet pour 3 danseuses, un agriculteur, un tracteur et des champs.

ANNAMIRL VAN DER PLUIJM
Danseuse et chorégraphe

Annamirl a commencé sa carrière dans les années 80.
Après ses études à l’Académie de danse de Rotterdam, elle travaille avec Jan Fabre comme danseuse et assistante chorégraphe puis comme soliste de la compagnie Reinhild Hoffmann (Allemagne). Les deux chorégraphes créent des solos pour elle.
Dans les années 90 elle conçoit ses propres soli et devient une personnalité marquante se profilant discrètement dans le monde de la danse internationale et se signalant par un vocabulaire original, une finesse de rythme et un équilibre entre simplicité et virtuosité.
Elle est installée dans la Nièvre depuis quatre ans et travaille comme professeur de danse à l’Ecole de Musique et de Danse  de Haute Nièvre.

Hervé BONTEMPS
Créateur lumières
Depuis l'origine de mon implication dans le spectacle vivant il y a 30 ans, j'ai toujours été sensible aux rencontres, fortuites ou provoquées, et aux parcours qu'elles pouvaient laisser deviner, quels que soient leurs formes. Ces rencontres incitent au désir de s'approcher au plus prés de l'altérité qui vous fait face, vous sollicite, vous interroge.
Ce qui me passionne, c'est de participer et d'accompagner à ma juste place, plutôt ombragée, à court et long terme, à la recette de cette alchimie si particulière rendue possible par une rencontre.
En 1979 il obtient un BTS de régie générale à l’ENSATT, puis en 1980, une Licence en philosophie et en études théâtrales, à Paris III et IV, enfin en 2004, un DESS de développement culturel et de direction de projet à Lyon II. De 1981 à 1983, il participe aux créations et assure la régie du Grand Magic Circus de Jérome Savary. De 1983 à 2005, il travaille comme créateur lumières et régisseur pour François Marthouret, Jean Paul Roussillon, Richard Demarcy, Jean-Louis Thamin, Eric Auvray, Brigitte Foray, Jean-ClaudeSeguin, Marie Grudzinski, Emmanuelle Weisz, Francisco Garcia, Philippe Macaigne, Yumi Fujimori, Jean Quercy, Daniel Pitolet, Thierry Lutz, Christiane Blaise. Depuis 1979, il est
régisseur et créateur lumières en danse pour Karine Sapporta, Anne Dreyfus, Marie-Christine
Gheorghiu, Ko Murobushi, Anne Garrigues, Mara Vinadia, Véronique Albert, Patricia Kuipers, Isabelle Pierre, Brigitte Dumezet. Depuis 1998, il assure la création lumières des spectacles d’Alfred Alerte.

JULIE BARBIER
Danseuse et chorégraphe
De formation classique, Julie s’initie à la danse contemporaine au conservatoire de Paris.
En 2000, elle est médaillée d’or du Conservatoire de Paris
En 2001 elle obtient son diplôme d’état, préparé auprès de Corinne Lanselle et Eric Sennen.
De 2001 à 2003 interprète permanente au centre chorégraphique de la vallée d’or.
Basée à Reims depuis 2004 elle travaille pour de nombreuses compagnies régionales dont : Art terre / Catherine Pendelliau ; La Girafe bleue / Isabelle Bazelaire ; Icosaèdre/ Marylèn Breuker .
Elle danse également avec Christine Brunel, directrice du Tantztheater de Essen en Allemagne.
En 2005, elle  rencontre Alfred Alerte dont elle intègre la compagnie l’année suivante.
Cette même année, elle crée en collaboration avec Agnès Pancrassin la Cie 1er Mars, accueillie pour 3 ans au CNR de Reims.
En 2007 elle participe à la création de Canis Lupus avec le collectif Zone Libre (basé à Paris)
Parallèlement à cela, elle a  également une activité pédagogique et anime des ateliers en milieu scolaire pour des enfants allant de la maternelle au collège.

Sylvain MARGUERAT
Régisseur lumières

Photographe

Photographe

Photographe

Photographe

Plasticien, performer
Habdaphaï est un plasticien français né à Fort-de-France, en Martinique.
Il possède un parcours artistique atypique depuis quelques années : il travaille sur le Martiniquais, sources de toutes ses inspirations.
Attiré par les masques, les totems et les symboles, il crée un langage de traces et de signes pour raconter son vécu martiniquais. Un travail spécifique sur l’être Martiniquais et une critique qui fait de lui un chroniqueur de l’être issu des multi métissages
Artiste prolifique HABDAPHAÏ travaille la vidéo performance, les installations, la peinture, l’objet, la sculpture et les performances visuelles et gestuelles.
De retour en Martinique après un séjour à Paris de 1987 à 1990, il s’est orienté vers le syncrétisme pictural. Aujourd’hui son travail est plus un acte de réflexion sur son être.

 
LA COMPAGNIE EN QUELQUES MOTS
Créée en région parisienne en 1990 et implantée au début des années 2000 à la Bergerie de Soffin, la Cie Alfred Alerte est une compagnie de danse contemporaine qui cherche avant tout à faire découvrir la danse et la rendre accessible à tous en créant des ponts avec le public.
Elle le fait tout d’abord à travers la création variée de pièces aux esthétiques et univers contrastés dans lesquelles le désir de complémentarité et le mélange des disciplines ont la part belle.
Avec Alfred Alerte les spectacles se suivent mais ne se ressemblent pas malgré une écriture spécifique, originale, à son image…
Autour de la création, le souhait de la compagnie est avant tout de partager des expériences artistiques et humaines autour de la danse contemporaine à travers toutes ses formes d’expression.
Cette volonté de démocratiser la danse auprès des publics se retrouve notamment à travers les nombreuses actions de médiation culturelle et de sensibilisation  menées par la compagnie en Martinique, au Maroc, dans la Nièvre ou en région parisienne, actions qui sont toujours en lien direct avec les spectacles afin de faire partager une démarche artistique de création.
Un important travail de développement culturel territorial est ainsi mené depuis 2006 à la Bergerie de Soffin, en milieu rural, à travers des rencontres dansées entre générations, des soirées débat sur la création chorégraphique, des journées découverte autour des danses traditionnelles ou du rapport entre danse et handicap, ou encore avec le rendez vous incontournable des stages d’été fin juillet qui réunit pendant une semaine une centaine de personnes de milieux sociaux variés venant s’initier à tous les styles de danse, du hip au hop au tango en passant par la danse contact, la danse africaine ou la capoeira… (7e édition des stages d’été en 2012 !)
Depuis 2006 la compagnie mène également un énorme travail de sensibilisation sur le terrain en Martinique auprès des scolaires et des publics dits spécifiques (autisme, polyhandicap, handicap moteur, déficiences mentales, troubles du comportement, enfants en difficulté, prisonniers…) grâce au soutien de la DRAC Martinique.
Cette approche du monde du handicap débuté au Maroc en 2007 s’est ensuite poursuivie au fil des années dans des établissements spécialisés martiniquais (IMP, IMPRO, SESSAD, classes CLISS, Martinique autisme…) à travers des actions variées (ateliers de pratiques artistiques, interventions autour de pièces du répertoire, présentation d’extraits de spectacles…)
Enfin la compagnie transmet inlassablement sa soif de créer aux enfants des écoles d’Ile de France à travers des interventions artistiques en milieu scolaire depuis une quinzaine d’années (22 classes sensibilisées à la danse entre janvier et juin 2012 en région parisienne/450 enfants de 3 à 11 ans).
L’approche des publics spécifiques nous amène cette année à tisser des ponts entre sensibilisation et création avec deux handicapés moteurs, qui vont devenir «danseurs» le temps du projet RENCONTRES, dont le résultat sera présenté au public lors de la 8e Edition du Festival Chemins des Arts le 29 juillet à la Bergerie.
A travers sa volonté de faire connaitre la danse et la vulgariser, la compagnie fait découvrir tous les ans d’autres regards, d’autres approches, d’autres techniques, d’autres sensibilités en invitant des artistes du monde entier à venir faire partager leur univers artistique lors du festival Chemins des Arts, festival de danse en milieu rural ayant lieu depuis 2005 le dernier week end de juillet. Une manière originale de dynamiser la campagne nivernaise en provoquant des rencontres entre artistes de tous horizons et habitants du canton. Pendant trois jours se succèdent des propositions singulières, véhiculant de l’audace, des émotions, des frissons dans un esprit de partage et de convivialité. Savoir recevoir et transmettre leur passion sont des notions primordiales qui animent sans relâche Alfred Alerte et Lucie Anceau et leur permettent de tisser durablement des liens avec le milieu qui les entoure. Un travail de terrain laborieux et épuisant qui commence à être reconnu par les institutions…
En 2012, la compagnie vous propose de cultiver vos différences en ralliant le projet RENCONTRES associant création, sensibilisation et diffusion de spectacles autour de la thématique DANSER LA DIFFERENCE. Une manière de montrer que nous sommes tous uniques mais complémentaires…
Venez donc nous rejoindre pour ouvrir la danse au plus grand nombre et la rendre vecteur de rencontres et d’échanges !

LES ARTISTES QUI FONT VIVRE LA COMPAGNIE

ALFRED ALERTE








Photo Jean Louis Saiz

Danseur
Formé au SERMAC à Fort-de-France puis chez Maurice BEJART en Belgique (Ecole Mudra) et au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers, il est interprète chez Christiane BLAISE pendant plus de 10 ans (1993-2005)
Au cours de sa carrière d’interprète il a dansé pour Myriam HERVE-GIL, Emmanuelle VO-DINH, Jérome THOMAS, Faizal ZEGHOUDI, Charles CRE-ANGE, Patrick LE DOARE, Jany JEREMIE, Christine MARNEFFE, Marceline LARTIGUE, Brigitte ASSELINEAU, Anne YOREN, Suzanne COTTO, Irène TASSEMBEDO, Jean-Michel RIBES, Josette BAIZ et Mathilde MONNIER
 
Chorégraphe
Alfred fonde sa propre compagnie en 1990. De la danse à la chorégraphie, de l’interprétation à l’écriture, il a créé une vingtaine de pièces depuis la fondation de sa compagnie : Poignée de terre / Gants de velours, Une vie. Frida Kahlo, Résurgences, Hammam, Les Plantes Carnivores, Pneum, Masq, Double Face, Föeu, Exibus, M3D, Tranche de vie, B…
Le désir de complémentarité entre les disciplines, la stimulation de l’imaginaire et la gestion des contraintes sous-tendent l’ensemble de ses travaux.
 
Pédagogue
Parallèlement à son chemin de danseur interprète et de chorégraphe, Alfred Alerte a toujours mené un travail d’accompagnement, en frottant sa pratique à différents publics, sur le terrain.
C’est aussi au contact de différents chorégraphes, et notamment Christiane Blaise, chez qui, il est resté 10 ans, qu’il a approfondi sa recherche artistique, au cours de nombreuses résidences que la compagnie a effectuées. Et c’est actuellement, dans sa propre compagnie, qu’il prolonge cette démarche de formation, de sensibilisation et d’approche des publics.
Depuis 2006 il s’intéresse plus spécifiquement aux actions de médiation auprès de personnes handicapées (IME, IMPRO, ESAT, SESSAD,  foyers pour polyhandicapés...) ou en difficulté (classes SEGPA, CLISS, enfants autistes, enfants retirés des familles)
 
LUCIE ANCEAU







Photo Sébastien Bocos


Danseuse
Formée en danses classique et contemporaine au CNR de Dijon (1989-1999) où elle obtient une médaille d’or en 1998 elle est interprète pour Philippe Combes (Servir Frais), Gwendaël Lemonnier (Two for one,Phos for Memory), Jany Jérémie (Kiosque Nègre, Fort de Danse, Villes mouvementées, Illuminés, Passions), Lieux Publics - Centre National des Arts de la Rue (Le Concert de Public, OXC) et principalement Alfred Alerte (Les Plantes Carnivores, Masq, Exibus, Hammam, Résurgences, Une vie.Frida Kahlo, Poignée de Terre / gants de velours)
 
Assistante d’Alfred  Alerte
Assistante depuis janvier 2006 elle participe à l’élaboration et au suivi des projets de la compagnie, du festival Chemins des Arts et de la Bergerie de Soffin.
Elle assure une partie des actions de médiation culturelle de la Cie Alfred Alerte depuis 2006 autour des spectacles du répertoire : danse contemporaine, percussions corporelles, éveil au mouvement, danse africaine,  fabrication de masques, conférence sur les masques...
Actions de médiation en milieu scolaire : écoles maternelles, élémentaires, collèges, lycées et en milieu spécialisé : SEGPA, CLISS, IME, CAT,  foyers pour polyhandicapés, foyers pour enfants retirés des familles.
Attirée par les recherches autour du mouvement avec des personnes handicapées (CAT, IME, IMPRO, Foyers spécialisés) ou en difficulté (classes SEGPA, CLISS, enfants autistes, enfants retirés des familles) elle compte s’orienter par la suite vers une spécialisation en danse thérapie.

Chercheuse, doctorante en art africain
Diplômée de l’Ecole du Louvre, titulaire d’un DEA et doctorante en histoire des arts d’Afrique à la Sorbonne, elle s’intéresse à la reconnaissance de l’existence d’un Art Lunda et intervient en école autour de l’usage et la signification des masques en Afrique à travers des conférences et ateliers de fabrication de masques à partir de l’étude des masques Bwa du Burkina Faso. Elle propose également des visites à la carte pour les scolaires au Musée du Quai Branly.
Site web fourni par  Vistaprint
Site web
fourni par Vistaprint